Discours d'Alain GRAS

Chers amis, bonjour

Tout d’abord, je vous remercie pour votre présence au 55ième anniversaire des Entrepôts Frigorifiques de Cabannes.

Il y a 3 ans, terminant la rénovation des chambres frigorifiques et leur transformation en atmosphère contrôlée, je me disais :

"C’est le dernier investissement que tu fais à Cabannes."

 Et voilà qu’aujourd’hui nous inaugurons une nouvelle chambre de stockage pour les produits surgelés.

Mais commençons par le début.

En 1962, l’endroit où nous nous trouvons était une vigne.

Le fondateur Antonin GRAS eut l’idée très novatrice en son temps d’y construire des ENTREPOTS FRIGORIFIQUES.

L’idée était simple et partait d’un constat :

Tous les producteurs de fruits, suivant en cela la nature, avaient à vendre le même produit au même moment.

S’ils stockaient dans de bonnes conditions de conservation, ils étaleraient ainsi l’offre sur une période plus longue.

C’est ce que comprirent immédiatement les agriculteurs des environs, alors nombreux, qui firent confiance à Antonin GRAS, natif de Châteaurenard et lui apportèrent leurs produits à stocker : pêches, poires, pommes.

Les Entrepôts Frigorifiques de Cabannes, EFC, venaient de naître.

Si la vigne ne donna plus de raisin, l’entreprise donne toujours du travail et crée des richesses.

Ainsi, pendant des années se succédèrent dans cette cour des agriculteurs et leurs tracteurs ou leurs fourgonnettes mais également les semis remorques et des containers venant et partant bien au-delà de la seule région.

Afin d’assurer une activité plus régulière tout au long de l’année, toutes sortes de produits furent stockés, arrivant de tous les coins du monde et toujours de la région, avant de repartir vers leur propriétaire et destinataire : des industriels de l’agroalimentaire, des producteurs de fruits, des importateurs et leurs clients.

Produits frais, secs, surgelés et certains se souviennent que nous avons stocké dans le passé des produits aussi divers que du chocolat, des alcools, des parfums et du matériel de golf.

L’année dernière, c’est plus de 5000 tonnes de fruits et 2500 tonnes de produits surgelés qui ont été stocké.

Et en 55 années, l’âme de l’entreprise a-t-elle changée ?

Son fondateur nous a quitté en 1981, il a eu le temps de transmettre à son équipe dont certains, telle Mme NICAISE qui est toujours dans l’entreprise, et à son fils qui vous parle.

 Quelques principes fondamentaux :

  • La conscience du travail bien fait.
  • La nécessité de l’effort et de la persévérance.
  • Le respect des engagements pris et de la parole donnée.

Tout cela, je l’espère teinté d’un peu d’humour qui fait que nous essayons dans cette entreprise de faire les choses sérieusement sans nous prendre trop au sérieux.

Une valeur à laquelle je tiens personnellement c’est qu’aucun objectif économique, aussi légitime soit-il, ne doit passer avant la personne humaine, qu’il s’agisse d’un collaborateur, d’un fournisseur ou d’un client.

Objectif ambitieux aujourd’hui, à notre époque du tout économique où l’on veut nous faire croire que la seule valeur est le chiffre de la dernière d’un compte d’exploitation.

Bien sûr, une entreprise doit croître et gagner de l’argent, elle ne peut durer sans cela et c’est ce que nous avons fait depuis 55 exercices comptables.

Mais ne prenons pas les moyens pour une fin et revenons à ce qui me paraît le plus fondamental : l’humain.

La personne, au cœur de nos activités, de nos échanges, de notre histoire.

Concrètement, chaque jour, c’est par l’adhésion de chacun qu’une entreprise peut réussir lorsque les objectifs et les règles sont clairement définis et acceptés.

Sans cela pas de groupe, pas d’équipe, pas d’entreprise.

Aujourd’hui, n’ayons pas que des exigences financières mais des exigences de qualité, de professionnalisme, d’écoute et d’engagement.

Et, à ce moment de mon intervention je veux saluer tous ceux et toutes celles qui ont, par leur travail et parfois même leur enthousiasme, rendu possible la vie des EFC depuis 55 ans.

Certains goûtent une retraite qui comme toutes les retraites est bien méritée, il y a des mots comme cela que l’on accole toujours ensemble, retraite bien méritée en fait partie.

D’autres ont déjà quitté cette terre, d’autres sont passés mais tous ont apporté et apporte encore quelque chose et je les en remercie.

Et puis, il y a nos clients qui attendent fort justement de nous une prestation de qualité à un juste prix.

Ils savent que nos relations ne sont pas à court terme mais basées sur la confiance et la durée.

Ils nous confient, année après année, leurs marchandises, donc une part de leur entreprise.

C’est pour nous une responsabilité.

Quant à nos fournisseurs et partenaires, ils savent que depuis tout ce temps nous honorons nos engagements en ayant le souci que lorsqu’une affaire est réalisée ensemble il y ait deux gagnants.

Je remercie particulièrement les entreprises qui ont travaillé pour la création de cette nouvelle chambre de produits surgelés et bien sûr Lionel PETITFILS de la société ERIAL qui depuis plus de 20 ans a coordonné tous les travaux réalisés sur ce site avec le fort caractère et l’efficacité qui le caractérise.

L’avenir, me direz-vous ?

Il est symbolisé par cette nouvelle chambre frigorifique, c’est à dire par la volonté de répondre aux besoins de nos clients et pour cela d’avoir l’outil le plus moderne et le plus adapté.

La pérennité d’une entreprise, vous le savez passe par des investissements permanents tout en gardant son autonomie financière.

Les EFC sont une entreprise familiale.

Après Antonin, Alain, c’est Aurélien, mon fils, qui l’année prochaine viendra nous rejoindre apportant sûrement une nouvelle énergie et un regard neuf sur cette entreprise de 55 printemps.

 

Alors, comme nous disons en Lengo Nostro

LONGO MAI

Que cela continue longtemps.Je vous remercie pour votre attention et vous invite à partager un verre en toute simplicité.

Alain GRAS